Sécurité informatique, ce qu’il faut savoir

0
3

La sécurité informatique est un terme assez large qui regroupe de nombreuses activités. Mais dans le monde de l’entreprise et chez les particuliers, ce terme a un champ d’application qui touche à la fois le réseau informatique, le réseau internet, le cloud, les programmes informatiques et applications en tout genre, les API, etc. C’est aussi un domaine qui est géré par un métier spécifique qui a des rôles et des missions bien définis. Dans cet article, nous allons essayer de comprendre ce qu’est réellement la sécurité informatique.

Définition de ce qu’est la sécurité informatique

En premier lieu, la sécurité informatique regroupe des actions, des activités, des matériels et un moyen humain qui vont assurer la protection de l’intégrité de l’ensemble de la technologie de l’information utilisée au sein d’une entité (physique ou morale). Cela concerne surtout la protection des réseaux, des données et des matériels informatiques contre les menaces internes et externes que ce soit les cyberattaques, la détérioration physique ou les accès qui n’ont pas été autorisés. Pour le cas d’une entreprise, les éléments de la sécurité informatique doivent lui assurer une bonne compétitivité sur le marché et surtout, face au développement du numérique. Il est donc nécessaire que l’entreprise sache comment il va intégrer les solutions de sécurité numérique dans son infrastructure et dans toutes les étapes de gestion de son réseau informatique. Ce qui va nécessiter la mise en place d’un système de retour d’informations clair et régulier afin de permettre aux personnes chargées de la gestion de la sécurité informatique d’adapter leurs actions.

Pourquoi une entreprise doit-elle considérer la sécurité informatique ?

Auparavant, les actions réalisées en termes de sécurité informatique se limitaient à un simple renforcement, au contrôle et à la maintenance des centres de données informatiques. Cependant, c’est une initiative qui tend à disparaître. En effet, avec les solutions du cloud, pour développer, déployer, gérer et assurer l’intégrité des éléments contenus dans le système d’information de l’entreprise, il est devenu important de partager les responsabilités. Pour assurer cette sécurité, les entreprises ont recours à différents types de logiciels et applications. Pour la gestion et la sécurité des données, les solutions de location d’espace et de sécurité sur le cloud sont de plus en plus privilégiées pour éviter l’investissement dans des installations complexes et qui nécessitent une sécurité physique accrue. Les entreprises se lancent également dans le recrutement de responsable de la sécurité informatique. Ils sont en charge de gérer le cycle de vie des produits. En ce sens, ils ont pour rôle de concevoir les solutions informatiques et celles qui s’occupent de la gestion des informations au sein de l’organisation. Ils se chargent également de leur déploiement au niveau des utilisateurs finaux et assurent qu’elles soient bien adoptées. Le chargé en sécurité informatique fait également l’analyse des risques, le suivi et le contrôle de ces solutions afin de détecter les éventuelles failles, problèmes de manipulation et autres qui pourraient avoir des répercussions sur l’intégrité du système informatique de l’organisation. Retrouvez des tutos sur tuto4you, si vous souhaitez approfondir sur la question de la sécurité informatique.

Les principes à connaître concernant la sécurité informatique

Dans la mise en place et l’adoption des actions concernant la sécurité informatique, 5 grands principes doivent être adoptés. Dans un premier temps, il y a le principe de l’intégrité. Ce principe permet de s’assurer que les datas enregistrées et emmagasinées dans le système d’information de l’entreprise sont intègres, c’est-à-dire qu’elles sont ce qu’elles doivent être et ce qu’on croit qu’elles sont. Ensuite, il y a le principe de la disponibilité. La sécurité informatique permet dans ce cas de s’assurer que le système d’information est fonctionnel et accessible à tout moment. Ensuite, on a le principe de confidentialité. En ce sens que les informations sont sécurisées et non accessibles aux personnes non autorisées et tangibles seulement au moment des transactions. Il y a aussi le principe de non-répudiation, c’est-à-dire que l’entreprise doit s’assurer qu’aucune transaction ne peut être refusée. Et enfin, la sécurité informatique considère également le principe d’authentification en garantissant que la protection des données considère qu’aucune autre personne mise à part celles qui ont une autorisation spécifique n’ait accès aux informations et ressources matérielles et logicielles de l’entreprise.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here